Devenir un bon téléprospecteur : quelques conseils pour y parvenir

Un bon téléprospecteur n’est pas seulement celui qui comptabilise le plus d’appels sortants durant une période. En effet, plus que son rôle d’approche du prospect, le téléprospecteur doit parvenir à identifier l’instant de grâce où sa cible a besoin de son argument de vente pour se décider.

Découvrez dans cet article quelques conseils pour être un bon téléprospecteur.

Rédiger un argumentaire de vente impeccable

Appel sortant ou pas, ne vous faites plus de souci quand vos fiches de rapport sont plus courtes que celles de vos partenaires. En effet, aujourd’hui, l’heure n’est plus à la quantité, mais bien à la qualité. Laissez-moi vous expliquer ce que cela sous-entend.

En général, la tâche d’un téléprospecteur débute dès l’instant où il prend son téléphone pour lancer le numéro d’un prospect : À cette étape, s’agit là de prendre contact avec le potentiel client afin de lui faire connaître le service/produit que vous désirez lui vendre.

C’est d’ailleurs un moment crucial pour la suite de cette vente. Il faut donc que vous soyez confiant et calme.

Et c’est pour cette raison qu’il est recommandé de faire très attention à l’argumentaire de vente que vous allez utiliser pour accrocher le prospect. S’il n’est pas percutant et montre tout de suite les avantages que ledit prospect peut retirer de cet achat ; laissez tomber car il ne va pas débourser pour un produit qui ne lui apporte rien.

Rester à l’écoute

Si dans le premier point, la question de l’argumentaire de vente a été abordée, n’allez surtout pas comprendre que c’est là le plus important durant votre conversation téléphonique. En effet, il faut être concentré pour percevoir la demande dans les mots d’une autre personne que nous.

A lire :   L'alpaga pour homme et femme : Que retenir?

Et si votre prospect, à l’instant où vous l’appelez, n’a pas particulièrement envie de se taper une discussion avec un commercial décidé à lui faire vendre un produit, c’est clair qu’il va vous envoyer bouler.

Voilà pourquoi, vous devez être attentif aux premiers mots que vous lance un prospect. Si vous remarquez une toute petite note d’ennui ou d’inattention, n’essayez pas de forcer les choses. Soyez simple, drôle et écoutez ce que cette personne a sur le cœur (si elle le veut bien sûr).

En agissant ainsi, vous avez une chance de glisser quelques mots de votre argumentaire pour attirer l’attention de cette personne. Ce procédé vous fait gagner sa considération et sa confiance. Résultat : le prochain appel sera le bon.

En gros, soyez juste humain et oubliez la récitation non-stop de votre argumentaire de vente. Cela ne fera qu’agacer les prospects.