Que peut-on savoir sur la pollution des océans ?

Aujourd'hui, le taux des déchets plastiques dans les océans ne cesse d’augmenter. Au moins chaque année, 8 millions de tonnes de déchets plastiques arrivent de l’intérieur des terres vers l’océan. Cette présence du plastique dans les océans est due à une production industrielle qui ne cesse d’augmenter et impacter négativement sur la production aquatique.

Les déchets dans l’océan : que deviennent-ils ?

Tous les déchets plastiques, qu’ils soient transportés par le vent, les pluies et les cours d’eau se réfugient finalement dans les océans. Une partie infime de ces déchets vient hocher sur les plages pendant que la plus grande partie coule avant de se déposer sur les couches inférieures des eaux. Ainsi, selon l’explication donnée par certains environnementalistes, les déchets flottants dérivent avec les courants marins sur des distances parfois impressionnantes. Au nombre de ces déchets, le plastique est particulièrement un danger pour l’environnement car il se fragmente en microparticules sous l’effet des UV en provenance du soleil et de l’activité bactérienne. Aujourd’hui par exemple, près de 5 000 milliards de particules plastiques flottent dans les océans. Les fonds marins jouent à cet effet, un rôle prépondérant dans le trafic et la répartition des déchets présents en mer à l’échelle de la planète. C’est ainsi que bon nombre de ses déchets sont constatés dans des zones où l’activité humaine n’existe pas.

Quel est l’impact des déchets sur la vie aquatique ?

Généralement, la pollution plastique menace les écosystèmes aquatiques. Effectivement, ils peuvent abîmer de nombreuses couches marines, en freinant leur mobilité. Les déchets peuvent également trafiquer des espèces invasives ou encore concentrer de nombreux polluants. Cette pollution des mers et des océans a une influence profonde sur toute la ligne aquatique. De nos jours, près de 693 espèces marines sont directement menacées par la pollution plastique. Les déchets aquatiques représentent des « leurres » pour la faune marine qui les confond avec ses proies habituelles. C’est le cas, par exemple, de certaines tortues qui assimilent les sacs plastique aux méduses et peuvent s’étouffer en les avalant. C’est pareil pour les oiseaux de mer qui mêlent les plastiques avec leur nourriture.

A lire :   Pourquoi faire du fitness ?

Que faire pour réduire la pollution plastique

Pour réduire le taux des déchets plastiques dans les océans, de multiples solutions sont aujourd’hui proposées pour collecter ces déchets. Comme solution, le mieux serait d’agir directement à la source de la pollution la plus efficace. Il faut également revoir à la baisse, la consommation de plastique au quotidien.